Comment prévenir les problèmes respiratoires ?

Les affections respiratoires classiques telles que les toux ne nécessitent pas toujours une intervention en urgence du vétérinaire. Il suffit généralement de créer un environnement adapté, car comme pour tous les autres types d’infections de l’appareil respiratoire, les risques que cela se répandent sont élevés. Aussi, il convient de séparer le cheval de compétition de ses congénères afin d’éviter de les contaminer.

Comme l’hiver ne permet pas toujours de mettre le cheval au pré, il vaut mieux le faire rentrer en box et guetter l’évolution des symptômes. Si son état ne s’améliore pas alors, il vaut mieux éviter de favoriser l’infection et choisir de mettre le cheval au chaud en attendant le diagnostic du vétérinaire. Pour faciliter la respiration du cheval, il faudra s’assurer que le box n’est pas sujet aux courants d’air et qu’il n’y a pas de poussière dans l’enclos où le cheval est installé. La litière de copeaux sera plus hygiénique que la paille qui retient la poussière tandis que le foin devra être trempé au préalable avant d’être servi au cheval afin d’éviter qu’il contienne de la poussière.

Quelles solutions adopter ?

L’utilisation du balsamic air sirop apaisant voies respiratoires est intéressante, car il va apaiser et assainir rapidement les voies respiratoires bouchées grâce à l’action combinée des 6 huiles essentielles qu’il contient. En effet, si les feuilles d’eucalyptus et les rameaux de Niaouli sont connus pour leurs propriétés antibactériennes et antivirales, les aiguilles de Pin Sylvestre possèdent quant à eux, des pouvoirs antiseptiques puissants. Les extraits de feuilles de Romarin sont également connus pour ses puissantes propriétés bactéricides et virulicides tandis que le Grindelia et le Terpinéol sont des antitussifs et des antispasmodiques puissants.

L’utilisation d’un top spacer est également conseillée dans la mesure où il permet d’injecter directement le principe actif sur les bronches du cheval grâce à sa forme d’aérosol. En plus de promettre une guérison rapide, cela garantit une faible toxicité des médicaments. Ce type d’appareil est généralement de taille compacte et comme il est d’une grande simplicité d’utilisation, cela permet de l’emporter durant les compétitions.

Même si ces remèdes contre les problèmes respiratoires sont efficaces, il reste nécessaire de faire appel au vétérinaire qui saura traiter au mieux les symptômes annoncés. En effet, même s’ils ne représentent pas des cas d'urgence, il reste que si les symptômes ne sont pas traités alors, ils peuvent entraîner des problèmes plus graves.