Prenez soin de vos animaux avec Christine & Sonia, nos pharmaciennes!

Veto Malin

Mon Compte

Mon Panier

Conseils vétérinaires / Les pathologies articulaires chez les chevaux

Les pathologies articulaires chez les chevaux

par | juin 2021 | Cheval, Conseils vétérinaires

Quelles sont les pathologies articulaires chez les chevaux et comment les soigner ?

L’anomalie des articulations chez le cheval, appelée « arthrose » est une maladie rhumatismale. Elle se traduit par une dégénérescence du tissu cartilagineux mettant l’os articulaire sous-jacent à nu

Pathologies articulaires chez les chevaux

Bien qu’elles soient favorisées par l’âge, ce sont particulièrement les chevaux de sport qui en sont atteints. Et ce, à cause des efforts répétés et intenses qu’on leur exige, ce qui soumet leur structure ostéo-articulaire à d’importantes contraintes.

Notons que l’appareil musculo-squelettique du cheval est très fortement sollicité lors de son utilisation sportive. Cette cause courante de boiterie chez le cheval est le plus souvent diagnosticable avec les moyens courants tels que pratiqués lors d’un examen de boiterie : anesthésies tronculaires, anesthésie locales des articulations, examens radiographique et échographique.

 

Les symptômes de pathologies articulaires

Chez les chevaux de course et de loisir, cette pathologie est très handicapante et doit être détectée tôt. Comme chez l’humain, les symptômes de l’arthrose sont :

– Douleur articulaire et raideur ;

– Déformation de l’articulation atteinte (visible au niveau du boulet, du genou ou du jarret) ;

– Perte de la fonction articulaire ;

– Boiterie plus prononcée « à froid », avant l’effort ;

– Gonflement de l’articulation, craquements articulaires.

Diagnostic de la pathologie articulaire du cheval

Si vous constatez ces symptômes sur votre cheval, consultez votre vétérinaire pour un diagnostic plus poussé. Ce diagnostic repose sur l’imagerie à résonnance magnétique qui permet de mieux visualiser le cartilage articulaires et autres tissus mous. Les examens complémentaires permettent de mesurer l’ampleur de la lésion comme par exemple :

– L’examen radiographique, grâce aux rayons X, permet de révéler les modifications et la densité de l’os.

– L’échographie, complément indissociable de la radiographie. Elle permet de préciser de contrôler l’intégrité des tissus mous (ligaments, tendons, cartilages et synoviales).

– L’arthroscopie sert à visualiser directement les modifications du cartilage, de la membrane synoviale et des ligaments.

Traitement et prise en charge des pathologies articulaires

Malheureusement cette maladie est incurable, car les parties endommagées ne peuvent se régénérer. Le traitement par contre, permet de :

– Ralentir l’évolution ;

– Eviter une aggravation de la dégradation des surfaces articulaires ;

– Diminuer la douleur ;

– Limiter la perte de capacité fonctionnelle.

Il est déconseillé de mettre au repos complet un cheval arthrosique. Le manque d’activité favorise l’ankylose (diminution de la mobilité) des articulations et aggrave les douleurs.
Les médicaments habituellement utilisés en médecine vétérinaire contre l’arthrose du cheval sont les anti-inflammatoires non stéroïdiens par voie orale ou application locale et aussi les infiltrations locales de corticoïdes (à ne pas renouveler trop souvent).

Vos commentaires à propos de l'article Les pathologies articulaires chez les chevaux

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.